Présentation

Depuis la nuit des temps, l’humanité rêve d’immortalité et de cure de jouvence à travers de légendes plus épiques les unes que les autres. Sans être un conte de fée, c’est ce qui arrive à l’Echo Musical de Faye d’Anjou : 150 ans sans aucune ride… N’en déplaise aux Mayas, 2012 ne fût pas la fin du monde pour l’Echo Musical de Faye d’Anjou, mais une année charnière dans la vie de cette société musicale montant sur le podium des plus anciennes du Maine et Loire.

Créée en 1862, par l’instituteur du village, Mr Jean Le Perderel, sous la dénomination de Fanfare, c’est dans les années 40 que font l’apparition dans ses rangs d’instruments nouveaux appartenant à la famille des bois (Flûtes traversières, Clarinettes, Saxophones …) qui en firent  une Harmonie. Cette métamorphose fût à l’origine d’un épanouissement musical de son répertoire. La diversité de celui-ci confine aujourd’hui à l’Echo Musical, une place particulière au sein de la communauté culturelle de la vallée du Layon. Fier de ses 54 musiciens, l’Echo Musical exécute des œuvres aussi variées que populaires pour le plaisir d’un public de 7 à 77ans. Leur musique et leur ambiance conviviales et festives recueillies au cœur des coteaux du Layon, s’exportent allègrement hors département, voire hors de nos frontières. Grâce à leurs nombreuses prestations (Animations sportives, Apéritifs concerts, fêtes scolaires, etc…) leurs 40 répétitions annuelles, les musiciens de L’Echo Musical ont su fidéliser un large public. L’assurance de l’arrivée de jeunes talents et le maintien du dynamisme auquel  ils sont extrêmement attachés, permet d’envisager l’avenir sous les meilleurs auspices. C’est ainsi que l’Echo Musical a pu, en 2012, fêter dignement son cent-cinquantième anniversaire et compte bien assumer son statut de plus ancienne société du Maine et Loire.

Photo d'ensemble

150 ans, que ne ferions-nous pas pour obtenir une longévité aussi importante en gardant un esprit jeune et dynamique ? C’est d’ailleurs pour cela que l’harmonie offre et va continuer à offrir à son public et à ses fans toujours plus nombreux, un programme riche en événements.

Pour son cent-cinquantenaire, les concerts annuels des Samedi 14 Janvier 2012 et Dimanche 15 Janvier 2012 marquants l’ouverture de cette année commémorative, l’orchestre a tenté de séduire une nouvelle fois son public au travers d’un programme atypique mélangeant des ambiances de tous lieux et de tous âges. En effet, en cette année de commémoration, la commission programme a eu l’idée de réunir sur scène les directeurs musicaux ayant marqués les dernières décennies. Ainsi le public a-t-il pu entendre se côtoyer La Grande sarabande et un subtil medley d’ABBA, la chaleur d’un swing africain avec l’humidité d’une marche chinoise ; morceaux représentants différentes époques et différents chefs de l’Echo Musical de Faye d’Anjou.

Dans la continuité de la commémoration de ses 150 ans, l’Echo Musical de Faye d’Anjou a organisé une soirée de Gala avec l’orchestre SUSPENS  le samedi 26 Mai 2012, suivi, pour la première fois, d’un Festival départemental de musique avec le soutien des fédérations d’Anjou et des Pays de la Loire, le Dimanche 27 Mai 2012. Des évènements qui auront, à coup sûr, marqués les esprits de leurs nombreux convives et du public toujours plus massif et enthousiastes.

Du 12 Juillet au 14 Juillet 2012, ce fût une nouvelle fois l’occasion de recevoir leurs amis Belges de la société Royale Notre Dame d’Eben-Emaël, dans le cadre d’un jumelage initié en 1989 entre ces 2 formations. Cette rencontre à vocation musicale, est l’occasion de découvrir et de partager chacune de leurs singularités respectives. Pour l’occasion, un programme ambitieux et festif a été mis en place avec des défilés communs, une retraite aux flambeaux, des dîners et soirées dansantes, une cérémonie officielle, un concert de la Société Royale Notre Dame et de nombreuses activités festives. Ce fût aussi l’occasion de fêter la sortie de son nouveau double-cd tant attendu.

Pour terminer, son année, l’Echo Musical de Faye d’Anjou a pu de nouveau rassembler jeunes et moins jeunes lors de deux soirées: La soirée « White Party » du 20 Octobre, initiée par l’équipe de jeunes de notre harmonie puis le dîner dansant habituel du mois de Novembre.

Une bien belle année, riche en évènements et en émotions pour tous les amis de l’Echo Musical et tous les amoureux de « la belle musique », comme disait l’un de nos emblématiques musiciens.

L’objectif de l’Echo Musical de Faye d’Anjou dans l’organisation de cette commémoration, au dire de son président Denis Fallempin, était de faire découvrir l’orchestre d’harmonie, de le vulgariser pour que tout à chacun puisse s’exprimer au travers de la musique.

Mais une question se posait: est-ce au détriment de la qualité ?

« Non, car ce n’est pas parce que nous faisons de la musique populaire et de la musique de films que nous sommes moins bons musiciens ou moins bons mélomanes. Nous respectons simplement, les différentes « oreilles » qui viennent nous écouter ! ».

Sous la baguette de Fabrice Fourmond, les clarinettes, trompettes, saxophones, trombones, soubassophone et autres percussions, vont tenter de vous divertir et vous convaincre des bienfaits de l’orchestre d’harmonie pour que vos enfants et vous-même, veniez les rejoindre dans les prochaines 150 années…